Agenda

Juin
27
mer
Conférence: 10 ANS DE L’EIFR, RÉGULATION RESPONSABLE ET FINANCE DURABLE
Juin 27 @ 17 h 30 min – 19 h 00 min

Conférence

10 ANS DE L’EIFR, RÉGULATION RESPONSABLE ET FINANCE DURABLE

INSCRIPTION

PRÉSENTATION

Après 10 ans de travaux de l’EIFR, prenons du recul pour tirer les leçons de la mise en œuvre d’une « smart regulation » (recherche d’équilibre entre régulateurs et régulés fondée sur la compréhension mutuelle et la confiance !).

La régulation doit en effet conduire à une triple « durabilité » pour  l’industrie financière :

  • sa robustesse face aux risques d’intermédiation,
  • sa solidité financière et économique pour remplir ses missions et faire face à une compétition grandissante (venant principalement des Etats-Unis et potentiellement de la Chine),
  • et enfin sa contribution à la durabilité de l’écosystème (épargnants, investisseurs et entreprises). Il s’agit là d’anticiper sur les risques systémiques structurels de la planète (environnement et climat), mais aussi de contribuer à une économie efficiente fondée sur les investissements à long terme, les infrastructures, et l’accompagnement plus général de la prise de risques des entrepreneurs tout en protégeant l’épargnant.

Cela implique en amont de la régulation une réelle vision stratégique et politique pour arbitrer entre ces trois dimensions.
Cette conférence, sous le parrainage de Brune POIRSON, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, débattra ainsi des conditions de cet équilibre d’un point de vue pluridisciplinaire : banques, investisseurs, entreprises, régulateurs, politiques, …

Ce sera le 27 Juin à 17h30.

  • Brune POIRSON, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire
  • Michel PRADA, ancien Président de l’Autorité des Marchés Financiers, Chairman of IFRS Foundation Trustees
  • Laurent CLAMAGIRAND, Directeur des Investissements Groupe, AXA
  • Xavier GIRRE, Directeur Exécutif Groupe, en charge de la Direction financière Groupe, EDF
  • Antoine SIRE, Membre du Comité Exécutif, Responsable de l’Engagement d’entreprise, BNP Paribas 
  • Michael SCHMIDTDEKA Bank (Allemagne), à confirmer 
  • Natacha VALLA, Directrice Adjointe de la Direction de la Politique Monétaire, Banque Centrale Européenneà confirmer  

 

Juil
2
lun
Soutenance de thèse de Thore Kockerols: «Essays on macro-financial linkages»
Juil 2 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min

Le Labex ReFi a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de :

Thore Kockerols

Doctorant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Membre du Labex ReFi

Titre de la thèse :

« Essays on macro-financial linkages »

Sous la direction du Professeur Gael GIRAUD 

Le 2 juillet 2018, à 14h00, au MSE 106, boulevard de l’Hôpital 75013 Paris,

(salle de Conférence, 6ème étage)

A la fois pour des questions d’organisation et de sécurité, merci de prévenir Thore Kockerols de votre venue. Merci également de bien vouloir vous munir de votre carte d’identité.

Jury de thèse

Monsieur Gaël Giraud, Directeur de recherche, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne & CNRS, France

Monsieur Raphael Douady, Chargé de recherche, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne & CNRS, France & Stony Brook University, USA

Rapporteurs :

Monsieur Matheus Grasselli, Professeur, McMaster University, Canada

Monsieur Bertrand Villeneuve, Professeur, Université Paris-Dauphine, France

Sommaire

  

Le thème principal de cette thèse est celui des liens macro-financiers. J’ai couvert trois questions différentes liées à ce sujet. Dans le premier chapitre, Gaël Giraud et moi-même développons un modèle pour la zone euro en réponse à de nombreuses critiques des modèles de politiques economiques avant la crise financière modiale et en mettant l’accent sur l’interaction entre le secteur financier et la macroéconomie. Les deuxième et troisième chapitres portent sur le comportement du secteur financier au lendemain de la crise financière mondiale et ses implications pour la macroéconomie. Le chapitre 2 examine la pratique de la prorogation à l’égard des emprunteurs en difficulté. La question finalement pertinente dans ce chapitre est de savoir dans quelle mesure ce comportement influe sur l’économie réelle. Enfin, le troisième chapitre met en lumière un épisode de manipulation sur les marchés des matières premières. Cette prétendue manipulation n’était apparemment possible qu’en raison de la position dominante des banques sur le marché pendant la période qui a précédé la crise et par la suite. En fin de compte, je quantifie les effets d’un tel comportement et apporte la preuve d’un changement structurel du marché manipulé au cours de la période de manipulation alléguée. Le premier chapitre exploite un ensemble de données au niveau des banques, tandis que dans les chapitres 2 et 3, je développe des modèles macroéconomiques structurels. En particulier, le modèle de système dynamique du deuxième chapitre est une innovation. Cette catégorie de modèles, et plus particulièrement un modèle de la taille que nous développons, n’a jamais été estimée et utilisée par la suite pour l’analyse des politiques économiques.

Juil
4
mer
Matinales Labex ReFi & EIFR -LES DETTES PUBLIQUES, SOURCE D’UNE NOUVELLE CRISE FINANCIÈRE MONDIALE ? AVEC FREDERIC BURGUIERE
Juil 4 @ 8 h 30 min – 10 h 00 min

LES DETTES PUBLIQUES, SOURCE D’UNE NOUVELLE CRISE FINANCIÈRE MONDIALE ?

QUELS LEVIERS POUR LES RÉGULATEURS FINANCIERS ?

Frédéric BURGUIERE,

Président, FB Asia Finance,

 

PRÉSENTATION

Depuis la crise financière de 2008, la crainte de la déflation l’a emporté sur toute autre considération dans la définition des politiques économiques. Les mesures « non conventionnelles » mises en œuvre par les banques centrales ont permis d’abaisser fortement le niveau des taux d’intérêt et de rendre supportable l’atonie de la croissance, mais elles ont enlevé toute contrainte de financement aux Etats, dont l’endettement a dérivé de façon inquiétante.

Le phénomène est mondial et on voit mal quel « miracle » pourrait inverser la tendance. Si la monétisation évitera aux Etats de faire défaut, il serait imprudent de penser qu’elle effacera leurs dettes de façon indolore. Les leçons de l’histoire nous enseignent en effet que le règlement des situations de surendettement a toujours des conséquences sur l’organisation des circuits financiers et sur la répartition de la richesse.

Au moment où tous les ingrédients d’une nouvelle crise mondiale semblent réunis, les experts du Cercle Turgot montrent comment la dérive des dettes publiques a progressivement plongé nos économies dans une situation critique.

Dans ce contexte, il est intéressant de s’interroger sur le rôle et le pouvoir de la régulation financière pour réduire les risques de nouvelle crise : réalité de la dimension macro-prudentielle de la réglementation, effets de la réglementation prudentielles bancaire et assurantielle pour limiter les risques macro et micro d’endettement , traitement réglementaire des dettes souveraines dans les bilans bancaires, … Les régulateurs financiers peuvent-ils agir sur cette évolution économique pour tenter de préserver les grands équilibres ?

Frédéric BURGUIERE, Président, FB Asia Finance, Coordinateur de l’ouvrage collectif du Cercle Turgot « Les finances publiques à la dérive

Les dettes publiques à la dérive, Anatomie d’un monde financièrement fragilisé 

Le Cercle Turgot, sous la direction de Frédéric BURGUIERE (Eyrolles, mars 2018)

INSCRIPTION

© 2017 Labex Refi - admin by G. Dimopoulos & S. Dehmej - website by follow media - Mentions légales