Comité des établissements partenaires

ESCP Europe

Frank Bournois est directeur général de ESCP Europe depuis août 2014. De mars 2010 à octobre 2013 Il est président de la CEFDG (Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion). Professeur des universités à Assas (Paris 2) en management général et Management interculturel / européen, il enseigne parallèlement à ESCP Europe en tant que directeur scientifique de la chaire « Dirigeance d’entreprise » (1998-2008) et devient Visiting scholar à l’université de Princeton. En 1996, il prend la direction du CIFFOP (centre en ressources humaines).

Agrégé des Facultés, Docteur et HDR en sciences de gestion, diplômé d’un MBA (Aston University-GB) et de l’EM Lyon, Frank Bournois a dirigé plus de 60 thèses de doctorat et HDR en sciences de gestion. Il est l’auteur d’un grand nombre de publications dans les revues scientifiques françaises et internationales, ainsi que d’ouvrages de référence dans le domaine du management.

Au cours de sa carrière, Frank Bournois obtient les décorations suivantes : chevalier de la Légion d’honneur, de l’Ordre national du mérite, officier des Palmes académiques, chevalier du Mérite agricole, des Arts et des Lettres,  diverses médailles françaises et étrangères et la Life Fellow of the Royal Society of Arts (GB).

 

Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Ancien élève de l’ENS-Ulm, Georges Haddad est diplômé d’un master en mathématiques de l’université Paris VII et d’un diplôme d’études approfondies (DEA) de l’université Paris VI. Il est également agrégé en mathématiques en 1974 et docteur en sciences mathématiques en 1983.

Georges Haddad débute sa carrière en 1975 comme assistant à l’université de Tours (1975-1976), puis à l’université Paris-Dauphine. De 1983 à 1984, il occupe le poste de maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, avant d’en devenir le président entre 1989 et 1994 et, parallèlement, vice-président de la Conférence des présidents d’université de 1992 à 1994. De 2004 à 2010, Georges Haddad a été directeur de la division de l’enseignement supérieur de l’UNESCO, avant de fonder et d’en diriger l’unité de recherche et de prospective en éducation. Il est président d’honneur de l’Université Panthéon-Sorbonne entre 1994 et 2016.

Il participe à la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur en tant que Président du Comité de pilotage de 1994 à 1999 et a été également membre du Groupe de travail sur l’enseignement supérieur dans les pays en développement de 1998 à 2000. Il fonde le laboratoire de recherche « Marin Mersenne » dédié aux mathématiques, à l’informatique et aux applications interdisciplinaires et est membre de plusieurs Conseils scientifiques et pédagogiques. En 1997, il a contribué au rapport de la Banque mondiale et de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur et la recherche dans les pays en développement. En 1998 et en 2009, il organise les deux conférences mondiales de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur et la recherche.

Depuis 2013, Georges Haddad est de nouveau professeur de mathématiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, avant d’être réélu au poste de président de cette université le 17 mai 2016.

 

ENA

Directeur de l’École nationale d’administration, Patrick Gérard, 60 ans, conseiller d’Etat, est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur en droit de l’université Paris 2 et agrégé des facultés de droit.

Professeur de droit public à l’université d’Orléans puis au Conservatoire national des arts et métiers, Patrick Gérard est conseiller au cabinet de François Bayrou, ministre de l’éducation nationale (1993-1994) puis recteur de l’académie d’Orléans-Tours (1994-1996), directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (1996-1999) et recteur de l’académie de Bordeaux (2002-2004). Appelé à l’administration centrale du ministère de l’éducation nationale, il exerce de juillet 2004 à juin 2005 les fonctions de directeur de l’enseignement  scolaire, puis de juin 2005 à septembre 2006 celles de directeur du cabinet du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (Gilles de Robien). Nommé conseiller d’État le 22 septembre 2006, il est rapporteur à la 6ème sous-section de la section du contentieux. Il devient en juillet 2007 directeur du cabinet de la Garde des Sceaux, ministre de la justice (Rachida Dati). Patrick Gérard est ensuite recteur de l’académie de Paris de décembre 2008 à juillet 2012. Réintégré au Conseil d’État et affecté à la section de l’intérieur, il est nommé rapporteur général et président adjoint de la section du rapport et des études le 1er septembre 2015. Nommé directeur de l’École nationale d’administration par décret du Président de la République du 9 août 2017, il est à cette date placé en position de détachement du Conseil d’État.

CNAM

Olivier Faron, professeur des universités, a été nommé administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) par décret du président de la République en date du 25 juillet 2013. Il remplace à ce poste Christian Forestier, inspecteur général de l’Éducation Nationale, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Olivier Faron était directeur général de l’École normale supérieure de Lyon depuis avril 2012.
Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé et docteur en histoire, titulaire d’une habilitation à diriger des recherches, Olivier Faron a été membre de l’École française de Rome (1987-1990), chargé de recherches au CNRS (1990-2000) puis professeur des universités à Lyon-II (2000-2002) et Paris-IV Sorbonne (depuis 2003). Membre du Centre Roland Mousnier (UMR 8596 – Paris-IV Sorbonne) puis du laboratoire Triangle (UMR 5206 – ENS Lyon), ses recherches portent principalement sur la démographie des sociétés méditerranéennes des XIXe et XXe siècles, l’anthropologie historique de la première guerre mondiale et l’histoire des chantiers de jeunesse sous la seconde guerre mondiale. Il a notamment publié Les enfants du deuil. Orphelins et pupilles de la nation de la première guerre mondiale (1914-1941) (Paris, La Découverte, 2001) et Les chantiers de jeunesse. Avoir 20 ans sous Pétain (Paris, Grasset, 2011).

 

© 2017 Labex Refi - admin by G. Dimopoulos & S. Dehmej - website by follow media - Mentions légales