Soutenance / Defence

Thesis defence 2016

Alexandre Garel

PhD Labex ReFi, ESCP Europe

(CV here)

garel-alexandre

Effets réels de la structure de l’actionnariat : impact des investisseurs de long-terme sur les politiques et la performance des entreprises

23 septembre 2016

Summary description of the research project

PhD supervisor Bancel Franck
 
Thesis title Investor Horizon and Corporate Policies
 
JEL Classification G20 G30
Keywords Short-term investors, Long-term investors, institutional investors, managerial myopia, investement, intangibles, employee satisfaction, bank performance, investor horizon
 
Objectives The objective of my thesis is to investigate the real effects of short-term and long-term investor ownership on corporate policies. It aims at understanding how the ownership structure might affect firms’ decisions.
 
Design / methodology / approach My thesis contains a survey and three empirical contributions. For each paper, I investigate a potential effect of long-term or/and short-term institutional ownership on corporates or banks. I study mostly the US market, over the 1980-2014 period and use common econometric methodologies to obtain my results and assess their robustness.
 
Empirical findings / expected outputs
1) I show that banks which entered the last financial crisis with a greater short-term ownership, experienced larger price drops. It challenges the common view that more bank capital is always better.
2) I show that long-term ownership is beneficial for developping employee satisfaction (a long-term oriented intangible asset)
3) I propose a test to assess the best strategy for a firm to develop long-term ownership: attracting outsiders or making current shareholders holding their shares longer. »
 
Research contribution / practical implications / Originality
My thesis leads to concrete corporate and regulatory implications regarding which shareholder base to promote and how. The debate whether long-term ownership has a real impact on firms and wether it should be encouraged is a very topical one. For instance, in France, a law, which promotes long-term ownership in listed companies, was recently passed. See also, in the UK, the Kay Report, and in the US, Clinton’s proposal to encourage long-term investment.
 
 
 
Matinales Labex ReFi & EIFR (Juin 2016)
Horizon d’investissement des actionnaires: quel impact pour les entreprises cotées ?
 
 

Thesis defence 2015

 

1. Mlle Fédérica Salvadé

Friday 6 November 2015 at 13h
Address : IAE, 7ème étage, 21 Rue Broca, 75005 Paris

Tittle of thesis: « Essays on credit rating agencies »

Under the supervision of  Pr. Philippe Raimbourg

Jury :

  • Professeur Eric  De Bodt, Université Lille Nord de France
  • Professeur Alberta Di Giuli, ESCP Europe
  • Professeur Jean-Paul Laurent, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Professeur Stefano Lovo, HEC Paris
  • Professeur Eric Paget-Blanc, Université d’Evry-Val-d’Essonne, Fitch Ratings

Abstract :

« L’objectif principal de ma thèse est d’évaluer la réaction du marché à la publication de différentes annonces de notation de crédit. Précisément, la thèse étudie l’impact des annonces sur la volatilité des prix et sur plusieurs indicateurs d’activité et de liquidité sur le marché obligataire et de CDS. Un chapitre examine également si et comment le prix des actions réagit aux retraits de notation de crédit. »

 

2. M.Arthur Petit-Romec

Monday 30 November 2015 at 14h30
Address: ESCP Europe, Salle Raymond Martin, 79 Av. de la République, 75011 Paris

Tittle of thesis:  « Prise de risques dans les banques : incitations, mesures de performance et horizon des actionnaires »
Sous la direction de Pr. Christophe Moussu

Jury: 

  • Frédéric LOBEZ Professeur des Universités, Université de Lille 2
  • Rudi VANDER VENNET,Professeur,Université de Gand
  • Franck BANCEL Professeur ESCP Europe
  • Christian DE BOISSIEU, Professeur des Universités,Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Abstract :

« Face à l’ampleur de la crise financière de 2007-2008, comprendre la prise de risques des banques et ses déterminants est devenu une question centrale aussi bien pour les académiques en finance que pour les régulateurs. Dans cette thèse, nous analysons le rôle joué par l’objectif de maximisation de la rentabilité des fonds propres (RoE), omniprésent dans les banques, au regard de la prise de risques. A travers de nombreux tests empiriques, nous mettons en évidence que le RoE est associé à des prises de risques extrêmes et que des incitations monétaires à maximiser cette mesure existaient pour les dirigeants de banques dans les années précédant la crise. Le RoE, utilisé comme principale mesure de performance dans les banques, s’avère en réalité être un indicateur avancé de leur risque et de leur vulnérabilité dans les crises. Afin de mieux comprendre l’attachement des banques au RoE, nous avons également étudié la légitimité de cette mesure en temps normal, c’est-à-dire hors périodes de crise. Les résultats indiquent qu’avant la crise, les risques latents associés au RoE n’étaient que partiellement pris en compte et que la maximisation du RoE n’a pas bénéficié aux actionnaires des banques. A la lumière de ces résultats, la validité du RoE comme mesure de performance apparait d’autant plus surprenante. Enfin, dans une troisième partie, nous questionnons l’approche générale en matière de régulation qui a été de considérer que plus de capital était souhaitable, et ce quelle que soit la nature des investisseurs qui l’apportent. Nous montrons que l’horizon des actionnaires joue un rôle central puisque les banques qui avaient plus d’investisseurs court-terme ont moins résisté (moins bonne performance et plus faible probabilité de survie) pendant la crise. Ainsi un niveau plus élevé de capital peut tout aussi bien être bénéfique ou néfaste en fonction de l’horizon des investisseurs qui l’apportent. »

 

3. M.Salim Dehmej

Friday 4 Décember 2015 at 9h 

Address : ESCP Europe, Salle Raymond Martin, 79 Av. de la République, 75011 Paris
Tittle of thesis: « Essays on central banking and macroprudential policy »
Sous la direction de Pr. Jézabel Couppey-Soubeyran, Maître de conférences HDR, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Labex ReFi

Jury :

  • Grégory Levieuge, Professeur, Université d’Orléans
  • Laurence Scialom, Professeur, Université Paris X Nanterre
  • Olivier de Bandt, Maître de conférences HDR, Université Paris X Nanterre, Directeur des Etudes à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR)
  • Christian de Boissieu, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Labex ReFi, Membre du Collège de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)
  • Jean-Bernard Chatelain, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, PSE
  • Leonardo Gambacorta, Economiste, Banque des Règlements Internationaux (BRI)
Abtract :
« The aim of this thesis, composed of four academic papers, is to apply empirical and theoretical analyses to study the involvement of central banks in financial stability – confidence in the financial system’s ability to facilitate allocation of economic resources, manage risks, and withstand shocks – and to discuss their recent macroprudential (henceforth “MaP”) responsibilities. This thesis analyses the policy mix of monetary and macroprudential policies which both have an impact on price stability and financial conditions and which operate through common or overlapping channels. A particular focus is given to the role of MaP policy in heterogeneous monetary union (such as the Euro Zone) in terms of financial and macroeconomic stabilisation. MaP policy could compensate the lack of autonomous monetary policy in each country, since they share many transmission channels, and enhance the optimality’s degree of the currency area.« 
© 2017 Labex Refi - admin by G. Dimopoulos & S. Dehmej - website by follow media - Mentions légales