Labex-refi.com

Assurance trottinette : est-ce une obligation ?

La trottinette est un moyen de déplacement motorisé personnel qui est très en vogue ces dernières années. Encore qualifié de nouveau véhicule électrique individuel (NVEI), il est simple d’utilisation et très pratique. Cette simplicité qu’offre la trottinette électrique peut vous amener à croire qu’il ne requiert aucune assurance à l’instar de ses autres compères. La question de l’assurance de la trottinette électrique est même un sujet à polémique et mérite d’être éclairci. Vous souhaitez en savoir plus ? Eh bien, vous êtes à la bonne adresse. Le présent contenu édifiera votre lanterne sur le sujet.

Assurance trottinette : une obligation en France ?

En France, peu importe la catégorie de votre trottinette (NVEI, EDPM), elle doit être assurée. Cette obligation d’assurance de la trottinette est même consacrée par le code des assurances et est liée au statut d’engin terrestre à moteur. Vous l’aurez compris, la trottinette électrique est classée au rang des véhicules terrestres à moteur.

En tant que telle, elle est astreinte à la même assurance des voitures et engin roulant à moteur : la garantie de responsabilité civile. Souscrire cette assurance pour votre trottinette vous permet d’indemniser une victime dont vous serez responsable de l’accident.

Autrement dit, l’obligation d’assurance faite aux trottinettes électriques permet de protéger aussi bien les propriétaires que les tiers.

Toutefois, il faut préciser que l’assurance de votre trottinette n’inclut aucune  indemnisation en cas de dommages subis par cette dernière. Par ailleurs, comme pour les automobiles, l’assurance de la responsabilité civile est loin de faire l’affaire, elle seule.

À ce titre justement, il existe beaucoup d’assureurs qui proposent pas mal de garanties complémentaires comme la garantie casse ou encore la garantie vol.

Lisez aussi   Comment contacter rapidement un plombier à Paris 8 ?

Quels risques découlent du fait de ne pas assurer sa trottinette électrique ?

Si vous n’assurez pas votre trottinette, vous encourrez un double risque : juridique et financier. Premièrement, le défaut d’une assurance pour une trottinette est sanctionné d’un point de vue juridique. Les sanctions dont vous serez frappées peuvent être :

  • la peine de travaux d’intérêt général ;
  • l’amende qui peut avoisiner 3 750 € ;
  • une obligation de faire un stage sur la sensibilisation de la sécurité routière ;
  • une confiscation de votre trottinette électrique ;
  • une interdiction de conduite d’une catégorie d’engins à moteur.

Deuxièmement, le défaut d’assurance pour la trottinette électrique entraîne un risque financier majeur. Le risque financier en question peut être plus conséquent qu’une simple amende financière. L’obligation de souscription d’une assurance pour une trottinette pour le compte de la responsabilité civile permet d’indemniser une victime pour un sinistre dont vous serez responsable.

Dans ce cas, l’assurance devra prendre en charge tous les dégâts matériels et corporels. En revanche, si vous roulez une trottinette électrique sans assurance et que vous rayez une voiture, les frais de réparations devront provenir de votre poche. Pire, si vous blessez un tiers et que cela entraîne une invalidité ou des frais médicaux extrêmement coûteux, vous devrez indemniser la victime.

Autrement, il peut s’en prendre à vous et engager des poursuites judiciaires. Dans cette hypothèse, vous devrez non seulement répondre de vos actes devant la justice, mais aussi réparer le préjudice subi par la victime.

Le paiement financier de ce préjudice pourra être de nature à impacter votre portefeuille sur le long terme. L’idéal pour vous serait donc de souscrire une assurance pour votre trottinette électrique et vous mettre par ricochet à l’abri de tout problème.

Lisez aussi   Tout savoir sur les lieux de roulement des trottinettes électriques

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :