Labex-refi.com

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cholécystectomie : tout ce que vous devez savoir

Lorsque la santé de votre vésicule biliaire est compromise, la cholécystectomie peut être la solution adéquate. Il s’agit d’une approche chirurgicale couramment utilisée pour soulager divers problèmes, les douloureux calculs biliaires à l’inflammation de la vésicule biliaire. Cependant, il est important de disposer d’un certain nombre d’informations sur cette pratique avant de probablement franchir le seuil du bloc opératoire en cas de défaillance de votre santé biliaire. Découvrez dans cet article la Cholécystectomie et toutes les informations capitales en lien avec cette pratique chirurgicale.

Qu’est-ce que la cholécystectomie ?

La cholécystectomie est une pratique chirurgicale qui consiste en l’ablation de la vésicule biliaire. Retenez que la vésicule biliaire est un organe sous forme de poire localisée sous le foie. Le recours à la cholécystectomie a lieu en réponse à des problèmes de vésicule biliaire comme la présence des calculs biliaires, l’inflammation de la vésicule biliaire ou d’autres problèmes ayant affecté l’organe.

En effet, la vésicule biliaire stocke la bile qui est un liquide digestif indispensable pour une bonne digestion des graisses dans l’organisme. Lorsque la Cholécystectomie est pratiquée, la bile est directement délivrée du foie à l’intestin grêle, permettant une digestion des graisses sans un stockage au préalable dans la vésicule biliaire.

Comment se déroule la cholécystectomie ?

Comme la majorité des interventions chirurgicales, la cholécystectomie se déroule aussi sous anesthésie générale. Bien avant l’intervention, le patient subit une évaluation médicale approfondie. Il peut d’agir des analyses sanguines, d’une échographie voire même une cholangiographie afin de visualiser les voies biliaires. Après ces analyses, le médecin fournit au patient les instructions sur les préparations préopératoires comme observer un jeûne alimentaire la veille de l’opération.

Lisez aussi   Thyrozen avis : tout savoir sur ce complément alimentaire pour l’équilibre hormonal 

Pendant l’opération, une fois sous anesthésie, le chirurgien chargé de l’opération procède à une ouverture dans l’abdomen ou emploie une approche laparoscopique. L’approche laparoscopique consiste à réaliser de petites incisions afin d’insérer des instruments de caméra. La vésicule biliaire est ainsi disséquée et retirée avec soins.

Lorsqu’il s’agit des calculs biliaires, ils peuvent également être extraits. À la fin de la procédure, les incisions sont fermées et le patient est gardé sous surveillance en salle de réveil. La période de récupération postopératoire dépend de la technique d’intervention utilisée.

Quels sont les avantages de la cholécystectomie ?

Les avantages de la cholécystectomie sont nombreux. Tout d’abord, cette intervention chirurgicale permet d’éliminer les calculs biliaires, ce qui permet de soulager la douleur intense et les possibles complications comme les infections ou les obstructions des voies biliaires. Aussi, le retrait de la vésicule biliaire peut empêcher la récurrence des calculs.

La cholécystectomie peut aussi contribuer à une meilleure digestion des graisses chez certaines personnes. Elle permet à la bile d’atteindre directement l’intestin grêle depuis le foie. Pour finir, l’approche laparoscopique offre une récupération plus rapide.

Quelles sont les complications liées à la cholécystectomie ?

Bien que cette intervention chirurgicale soit considérée comme efficace et certaine, elle peut présenter des risques et complications. Parmi les possibles risques, il y a les infections postopératoires, les saignements excessifs, les possibles lésions des voies biliaires ou d’autres organes situés dans le même environnement. Certaines personnes peuvent être confrontées à des problèmes digestifs quelques jours après l’opération. Il peut s’agir des diarrhées ou la malabsorption des graisses.

Lisez aussi   KETO Gummies avis : présentation, composition, avantages et contre-indications

Au vu de ces aspects, il est conseillé de discuter des possibles complications avec votre chirurgien. Suivre les prescriptions postopératoires permet de minimiser les potentielles complications.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :