Labex-refi.com

Comment soigner une sciatique ? Nos conseils

Douleurs au niveau des fesses, de la jambe ou encore au niveau de la cuisse, les manifestations de la sciatique sont multiples. Bénignes et très pénible à supporter, il urge donc de trouver les procédés nécessaires pour vaincre le plus tôt possible cette maladie. Si vous recherchez comment pallier la sciatique, cet article est le vôtre. Nous vous invitons à le lire soigneusement, car il vous renseigne sur les différentes pistes à suivre pour soigner la sciatique.

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique est une sorte de douleur qui se manifeste au niveau des fesses, du mollet et tout le long de l’arrière de la cuisse. Elle est provoquée en général par la compression et l’irritation du nerf sciatique. Étant le plus long et le plus gros nerf du corps humain, le nerf sciatique est responsable de l’étirement de la cuisse ou encore du fléchissement de la jambe. Encore appelée névralgie sciatique, une sciatique peut atteindre plusieurs parties du corps. Lorsqu’elle touche les lombaires, il s’agit d’une lombosciatique.

Quels sont les symptômes de la sciatique ?

La douleur est la principale caractéristique de la sciatique et elle se fait ressentir à plusieurs endroits. Généralement, la sciatique se manifeste par une douleur qui part de la colonne vertébrale et longe la partie arrière de la jambe. Les douleurs peuvent aussi être ressenties au niveau du mollet ou encore du pied.

En effet, la douleur générée par la sciatique est fonction de l’endroit attaqué. Lorsque les douleurs sont intenses, elles peuvent induire des fourmillements, des faiblesses musculaires et articulaires ou encore compliquer la marche et les courses.

Lisez aussi   Comment soigner une tendinite ?

Quelles sont les causes de la sciatique ?

La sciatique touche le plus souvent les personnes ayant dépassé la trentaine. Selon les statistiques, seulement 20% de la population mondiale est touchée par cette maladie très douloureuse. Les causes de cette maladie sont multiples, mais en général on ne cite que la hernie discale comme cause. Pour rappel, une hernie discale désigne une compression de l’une des racines du nerf sciatique situé dans la moelle épinière provoquant une inflammation.

En ce qui concerne les autres causes de la sciatique, on peut citer : l’arthrose, la tumeur osseuse, la scoliose ou encore un traumatisme induisant la fêlure d’un disque. La contraction du canal rachidien au niveau de la colonne vertébrale plus courant chez les adultes est aussi une cause de la sciatique. Enfin, l’œdème causé par une entorse au niveau des ligaments et un tassement vertébral causé par une ostéoporose représentent également des causes de la sciatique.

Outre ces causes, deux autres symptômes peuvent aussi causer la sciatique. Il s’agit en premier du syndrome du piriforme qui désigne une irritation du muscle du bassin. Quant au deuxième syndrome, il s’agit de celui de la facettaire.

Comment traiter la sciatique ?

Heureusement, il existe plusieurs approches pharmaceutiques comme naturelles pour soigner la sciatique. Dans la plupart des cas, cette maladie se soigne au bout de quatre ou cinq semaines. Comme énoncé, elle se manifeste en général par la douleur, la grande piste de son processus de traitement consiste alors à soulager ces douleurs. Pour cela, il est recommandé de prendre des médicaments antidouleurs, pas pour guérir systématiquement le mal, mais pour éradiquer les douleurs. Le paracétamol, le tramadol, la codéine ou encore la morphine sont conseillés.

Lisez aussi   Quels sont les bienfaits et avantages de la résine de CBD ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont aussi un grand impact dans le traitement de ce mal. Ils doivent être pris par voie orale pendant quinze jours. Passé ce délai, la prise sera sans effet et serait vaine de sens.

Un recours à la kinésithérapie est aussi conseillé dans le processus de traitement de cette maladie. Elle vise non seulement à décontracter les tensions musculaires par le biais des massages et étirements, mais à éduquer le sujet atteint à effectuer des mouvements susceptibles de renforcer les muscles touchés et de ne pas aggraver le mal.

Le patch chauffant antidouleur permet aussi de soulager le mal en décontractant les muscles atteints. Il est aussi conseillé de dormir sur le côté en adoptant la position de chien de fusil avec un coussin entre vos jambes, cette position soulage grandement les douleurs.

Pour finir, il est possible de se faire opérer pour la sciatique, mais cela n’est important que si un médecin vous le recommande. Plus précisément, une opération pour la sciatique est nécessaire lorsqu’elle est grave ou qu’il s’agit d’une hyperalgique. Si vous optez pour les différents moyens de traitement mentionnés et que le mal persiste, il est conseillé de vous rendre chez un médecin pour une consultation. Ce dernier est le seul capable de juger s’il faut recourir à une opération.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :