Labex-refi.com

Crédit renouvelable : comment rembourser le crédit renouvelable ?

Bon nombre de personnes ont souvent tendance à se méfier des crédits renouvelables pour diverses raisons. Si pour certains ce type de crédit donne la sensation de maintenir l’emprunteur sous une dette permanente, d’autres craignent plutôt le surendettement du fait certainement de la mauvaise connaissance des modalités de remboursement dudit crédit. Pour vous mettre à niveau sur la question, découvrez ici les différentes modalités de remboursement d’un crédit renouvelable.

Qu’est-ce qu’un crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable, encore appelé crédit permanent ou crédit reconstituable (« revolving credit » en anglais) est une forme de crédit qui permet au bénéficiaire de disposer d’un fonds dont il a la police de la gestion. Autrement dit, le processus consiste pour le prêteur à mettre à la disposition de l’emprunteur un crédit qu’il est libre de dépenser à sa convenance (le plus souvent pour des achats non prévus) et qui est à restituer de façon échelonnée.

Et ce n’est pas tout ; le principe renouvelable dudit crédit implique une reconstitution dans certains cas systématique du crédit au fur et à mesure des remboursements. En un mot, il s’agit d’une sorte de crédit à la consommation affecté sur une carte de crédit utilisable dans les commerces et magasins appartenant au réseau du prêteur.

Nonobstant le fait qu’il présente de nombreux avantages comme la souplesse et la simplicité, cette pratique pourrait aussi présenter certains inconvénients. En l’occurrence, elle présente un risque accru de surendettement en incitant à la surconsommation. Cependant, une gestion rationnelle des dépenses et une bonne connaissance des modalités de remboursement permettent de faire une expérience particulière avec le crédit renouvelable.

Lisez aussi   Gagner de l’argent : voici 3 manières simples d’y arriver

Qu’en est-il des modalités de remboursement d’un crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est avant tout un crédit à la consommation et pour cela bénéficie d’un mode de remboursement classique. En tant qu’emprunteur, vous avez donc la liberté de choisir entre les deux régimes de remboursement classiques que sont le remboursement par mensualité et le remboursement anticipé.

Le remboursement par mensualités

Le remboursement par mensualité est une méthode classique de remboursement d’un crédit renouvelable. Il consiste à verser ou à autoriser le prêteur à débiter mensuellement de votre compte un montant convenu, jusqu’à épuisement du solde de votre crédit. Il faut noter qu’il est possible, si le client le souhaite, de définir un rythme plus intense afin d’accélérer le remboursement du solde.

Dans ce cas, la valeur de la mensualité est définie en fonction d’une part du montant du crédit, et de la réglementation en vigueur dans le secteur d’autre part. En France, la loi du 1er mai 2011 du montant minimum imposé par la législation qui encadre ce type de prêt, qui est de 15 €/mois, le remboursement d’un crédit reconstituable peut s’étaler sur 36 à 60 mois :

  • 36 mois pour un montant inférieur ou égal à 3000 € ;
  • 60 mois pour un montant supérieur à 3000 €.

Le remboursement par anticipation

Vous n’êtes pas sans savoir que, quel que soit le type de crédit, le remboursement par anticipation peut intervenir à un moment donné pour raccourcir la durée de remboursement. En effet, si pendant la période de remboursement l’emprunteur réalise une entrée de fonds importante, il n’est pas exclu la possibilité de solder son emprunt par anticipation. Ceci présente l’avantage de faire de l’économie sur les intérêts des échéances anticipées, et surtout sans pénalité.

Lisez aussi   Qui est le fournisseur d’électricité le moins cher en 2022 ?

Par ailleurs, à défaut d’anticiper la totalité des mensualités restantes, vous pouvez aussi procéder à une anticipation partielle. Tout compte fait, le but visé est de solder son compte plus tôt que prévu pour bénéficier d’un renouvellement.

Comment résilier ou annuler un crédit renouvelable ?

Il se peut que dans certaines circonstances, l’emprunteur ne sente plus le besoin ou l’opportunité de disposer d’un fonds de consommation. Dans ce cas, la loi permet à l’emprunteur de demander la rétraction ou l’annulation de son crédit reconstituable s’il le souhaite, notamment en cas de difficultés financières.

Ainsi, plusieurs options sont possibles pour procéder à l’annulation ou la rétraction d’un crédit permanent. Voici quelques manières simples par lesquelles vous pouvez obtenir l’annulation d’un « revolving credit » :

  • Adresser une demande de résiliation au prêteur ;
  • Refuser le renouvellement du crédit ;
  • Procéder au rachat de crédit ;
  • Non-utilisation du crédit affecté sur une période de 02 ans ;
  • Exercer le droit de rétraction.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :