Labex-refi.com

Estimer sa maison : les règles à prendre en considération

L’estimation d’un bien immobilier par soi-même dans le cadre d’une vente correcte n’est pas une mince affaire. Au contraire, il est un pari minutieux qu’il sied de réaliser avec soin. L’élément central d’une estimation d’une maison est le juste et bon prix. Vous devez pour ça garder à l’esprit qu’un prix mal fixé vous éloignera de votre objectif de vente judicieuse. Le problème ici maintenant consiste à trouver le prix optimal lors d’une estimation. Pour y parvenir, vous devez obligatoirement suivre quelques règles idoines. Découvrez-les dans le présent article.

Ne faites pas une fixette sur le prix de base d’achat de votre maison

La toute première règle que vous devez prendre en considération lorsque vous désirez estimer un bien immobilier serait de ne pas vous baser sur le tarif d’achat initial du logement. Le faire vous sera préjudiciable dans la majorité des cas étant donné qu’il y a une très grande probabilité que le prix de votre maison ait changée en considération des variations des coûts sur le marché.

En outre, il est quasiment impossible que l’état d’un bien immobilier reste inchangé depuis la période de l’acquisition jusqu’à la période de la revente. Au mieux, la maison pourra être restaurée d’une certaine manière par des travaux de réfection. Mais là encore, les travaux peuvent détériorer l’état de la maison s’il y a lieu de faire des dégradations.

Lisez aussi   Si vous utilisez une fourche à foin au jardin, suivez ces quelques règles de sécurité

Détachez-vous aussi bien affectivement qu’émotionnellement lors du calcul du coût de revente

Par la suite, il est important de vous détacher émotionnellement de votre maison pour l’estimer convenablement. En effet, même si vous avez un coup de cœur pour votre maison, vous ne devez absolument pas perdre de vue qu’elle reste, avant tout un entassement de béton, un bien immobilier. Pour une estimation objective donc, il est primordial d’exclure la considération affective du calcul de la valeur de votre bien.

De toute façon, l’acheteur n’en tiendra pas compte dans les négociations vu qu’il s’agit de facteurs subjectifs. Plus encore, si vous proposez un prix en tentant compte de cet aspect, l’acheteur le jugera trop élevé et déclinera votre offre sans même chercher à comprendre les raisons. Vous devez alors bannir une estimation du prix de votre maison en prenant compte de cette considération subjective.

Renseignez-vous sur les tarifs proposés sur le marché du moment.

Une autre attitude à adopter lors de l’estimation de sa maison (et pas des moindres) consisterait à prendre connaissance des prix sur le marché de l’immobilier à la période de la vente. En effet, il vaudrait mieux que vous évitiez de faire une estimation de votre maison qui relèverait d’un simple pari. Il serait bienséant que vous ayez une connaissance parfaite des prix du mètre carré.

Une maison que vous vendez sans connaître les fourchettes de prix du marché risque de ne jamais se vendre ou dans le pire des cas se vendre au rabais. Un acheteur qui constate que le prix que vous avez fixé est en deçà des prix du marché se fera une joie de s’offrir cette aubaine, quitte à le remettre en vente par la suite.

Lisez aussi   Combien coûte l’installation d’un système de climatisation ?

En revanche, un prix fixé au-dessus des standards du marché aura un effet de répulsion sur tous les potentiels acquéreurs. Vous devez donc jeter un coup d’œil aux annonces immobilières des spécialistes. Les prix qui y figureront peuvent vous servir de base pour estimer et fixer un prix de vente de votre maison.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :