Labex-refi.com

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tout ce qu’il faut savoir sur les sensations de gorge serrée et d’étranglement

Une gêne dans la gorge n’est jamais agréable à supporter. Ce mal peut évoluer et donner naissance à d’autres malaises plus graves. L’une des conséquences avancées d’une gêne de gorge s’exprimant par une gorge serrée est la sensation d’étranglement. Au vu de tout cela, il est important de trouver des solutions optimales pour soulager la gêne de gorge dès son apparition. Dans cet article, nous vous expliquons mieux le lien entre la sensation d’étranglement et la gorge serrée.

Quelles sont les causes d’une gorge serrée ?

Tout d’abord la gorge serrée est un des symptômes des gênes de la gorge. Les causes d’une gêne de la gorge provoquant une gorge serrée sont multiples. La gêne peut être liée à des raisons émotionnelles. Il peut s’agir d’une crise d’angoisse, du stress ou d’un état d’anxiété. Elle peut être liée aussi à une consommation abusive du tabac ou de l’alcool. Les infections bactériennes et virales telles que la pharyngite, la laryngite ou la mononucléose font partie des causes d’une gêne de gorge pouvant provoquer une gorge serrée.

Le reflux gastro-œsophagien figure parmi les causes d’une gêne provoquant une gorge serrée. La sollicitation abusée des cordes vocales peut aussi donner lieu à une sensation de gorge serrée. Et enfin le contact avec des éléments irritants de notre environnement direct peut être source d’une gêne causant une gorge serrée.

Lisez aussi   Oro-Activ Avis : ce qu’il faut savoir sur ce produit bucco-dentaire

Quel lien existe-t-il entre la gorge serrée et la sensation d’étranglement ?

Il existe un lien étroit entre la gorge serrée et la sensation d’étranglement. Ce lien est basé sur un des organes indispensables du corps qui est le thyroïde. Situé en bas de l’encéphale, le thyroïde est une glande principale de notre système endocrinien. Ce dernier a en charge la synthèse des hormones thyroïdiennes.

La thyroïde subit aussi des mouvements lors des déglutitions douloureuses. Il faut noter que les déglutitions douloureuses font aussi partie des symptômes d’une gêne de gorge. Ainsi, lorsqu’une gêne de gorge apparaît, le thyroïde est généralement touché et est troublé. Ces troubles occasionnent une augmentation de son volume. Une augmentation du volume de la thyroïde laisse place à une hyperthyroïdie qui n’est rien d’autre qu’une sécrétion excessive des hormones thyroïdiennes.

Dès que le volume de la thyroïde augmente, on assiste à une compression des voies respiratoires et plus précisément de la trachée. C’est cette compression qui provoque les sensations d’étouffement et d’étranglement.

gorge serree sensation d'etranglement

Comment soulager la gorge serrée ?

Afin de vous débarrasser de cette sensation d’étranglement, il urge de trouver les solutions adéquates pour traiter la gêne à l’origine de la gorge serrée. Si vous remarquez que votre sensation de gorge serrée est liée à un état émotionnel, la solution est simple : respirez profondément. Restez assis ou couché et prenez des respirations profondes, cela vous soulagera.

Cependant, si votre gêne est liée à des causes d’infections, vous devez opter pour des antiseptiques pour le soulagement. Dans le cas des éléments allergiques, il faut éviter le contact avec ces derniers. Si votre gêne est liée à la consommation du tabac ou de l’alcool, il faut obligatoirement procéder à un diagnostic afin de juger le niveau du mal. Ceci permettra de trouver le bon remède et d’éviter un probable cancer de la gorge.

Lisez aussi   Avis sur les Caps CBD de Swiss Biol

Toutefois, si vous ressentez le mal sur une durée supérieure à dix jours, veuillez contacter un professionnel de la santé. Dans ce cas, il ne s’agit plus d’un mal simple, mais d’un mal à prendre au sérieux. Le professionnel de la santé vous fera un diagnostic et saura les solutions adéquates pour éviter une sensation d’étranglement. Les gênes de gorge doivent prises au sérieux, car elles touchent nos voies respiratoires.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :