Labex-refi.com

Tout savoir sur la piste d’athlétisme

L’athlétisme est l’une des branches sportives les plus anciennes et prestigieuses au monde, où différentes disciplines s’entremêlent, comme la marche, la course à pied et le saut en hauteur. Tout cela se pratique dans une infrastructure bien spécifique que l’on appelle « Piste d’athlétisme ».

Une piste d’athlétisme doit suivre un aménagement répondant à certaines normes, pour assurer un usage adéquat aux sportifs lors de compétitions. Mais pourquoi celle-ci est agencée de la sorte ? Comment fonctionne-t-elle ? Ou encore quelle est sa longueur ? Réponse dans ce qui suit.

Origine de la piste d’athlétisme

La piste d’athlétisme telle que nous la connaissons aujourd’hui doit son origine à la Grèce antique. Autrefois, les stades comportaient de 6 à 8 couloirs, qui étaient chacun délimité par des cordes.

C’est aux Anglais que nous devons leurs agencements oblongs ainsi que leurs longueurs de 400 m qui est l’équivalent de 440 yards.

Autrefois, les pistes d’athlétismes étaient conçues sur gazon ou terre battue, ce qui n’était pas très pratique, voire dangereux pour les athlètes, car ils dérapaient, tombaient et se blessaient trop souvent.

En 1850, les stades ont été développés en même temps que certains équipements sportifs, Et c’est de là que les pistes d’athlétismes sont revêtus de cendres, soit en couleur rouge brique, soit mélangé avec de la terre battue.

Comment est configurée une piste d’athlétisme ?

Une piste d’athlétisme a des dimensions dites « Standard » est une surface oblongue plane en plein air, qui est faite toute en tartan, un matériau synthétique. Ces infrastructures répondent aux normes de (International Association of Athletics Federations) en abréviations IAAF et comportent toutes, 2 demi-cercles et 2 lignes droites et jusqu’à 9 couloirs de 1,22 m de largeur chacun.

Lisez aussi   Est-ce que Strava est gratuit ?

Les lignes droites forment ce qu’on appelle des couloirs, où évolue chaque athlète de son côté, en compétition ou entrainement.

Dans une piste de 400 m², chaque couloir est disposé de telle façon que sa longueur va accroître de l’intérieur vers l’extérieur. Tous comportent la même distance à parcourir ainsi que 1,22 m de largeur, calculée au millimètre près et délimitée par des lices.

Rappelons-le, les lices dans le langage sportif représente des pièces métalliques aux bords des pistes pour matérialiser chaque couloir. Tout coureur qui franchit cette limite intentionnellement ou pas est disqualifié.

À souligner que l’agencement d’une piste d’athlétisme est très particulier. Par exemple, sur les lignes droites, la longueur est la même d’un couloir à l’autre, car les lignes sont parallèles. Or, les différences touchent les 2 demi-cercles.

Mais lorsque vous passez d’un couloir à un autre, la distance augmente de 2 x pi x 1,12 m, soit 7,04. De là, en calculant, vous aurez les distances suivantes :

  • Couloir 01 : 400 m ;
  • Couloir 02 : 407,04 m ;
  • Couloir 03 : 414,70 m ;
  • Couloir 04 : 422,37 m.

Face à cet agencement, nous comprenons mieux pourquoi les coureurs se rabattent sur le premier couloir lorsque le règlement d’une compétition le permet.

La piste d’athlétisme et les courses de vitesse

Les pistes d’athlétisme sont les lieux favoris des coureurs de vitesse.

Pour mieux se familiariser avec l’espace, avant la compétition, les coureurs font toujours un tour de reconnaissance sur les pistes d’athlétisme en faisant attention au marquage au sol, qui est donné pour un départ de 1500 m dans l’ordre suivant :

  • Départ du 200 m ;
  • Départ du 300 m ;
  • Départ du dernier relais 100 m.
Lisez aussi   Quel est votre avis sur le forerunner 45 ?

Les pistes d’athlétisme peuvent accueillir différents sports comme le saut en hauteur et la marche, mais elles restent des lieux de prédilection des coureurs, notamment grâce à leur caractère non linéaire, qui augmente la distance graduellement allant de l’intérieur à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Partagez cet article :